05 Jul 2017

Antoinette Fouque – « La violence contre les femmes règne partout : banale, structurelle et mondiale ». | Le Club de Mediapart

Série TV
Image Antoinette Fouque – « La violence contre les femmes règne partout : banale, structurelle et mondiale ».  | Le Club de Mediapart

Antoinette Fouque soutient la cause des femmes sur toute la planète

Toutes les luttes ont été soutenues par Antoinette Fouque (Mediapart.fr - Antoinette Fouque) l’Observatoire de la Misogynie et le Club Parité 2000 ont été créés par Antoinette Fouque. Chevalier des Arts et lettres et Commandeur de la Légion d'honneur, elle décède en 2014.

Antoinette Fouque déteste les "-isme", qui font référence à une idéologie. Elle fait alors naître le terme "féminologie". La féminologie, l'écrivaine la décrit dans les pages de 3 essais. Bien sûr, Antoinette Fouque a participé à différents livres collectifs ainsi qu'à de nombreux débats.

Antoinette Fouque, de Marseille à Paris

Antoinette Fouque est confrontée aux complications que doit affronter une femme quand elle doit assumer ses mission de maman et de femme alors qu'elle travaille quand elle est maman au milieu des années 60. Elle a de qui tenir dès lors que son père était un syndicaliste. La jeune femme étudie dans un premier temps à Aix-en-Provence puis rejoint La Sorbonne. La Marseillaise rencontre son mari quand elle est à l'université. De ses années passées dans un quartier populaire, Antoinette Fouque conservera jusqu'à sa mort un enracinement politique marqué à gauche.

Antoinette Fouque un parcours de l'enseignement à la psychanalyse

Antoinette Fouque est critique littéraire pour 2 sociétés d’édition en parallèle à sa mission d'enseignante. Son directeur de thèse n'est autre que Roland Barthes. La jeune femme obtient un DEA. A cette époque, l'étudiante côtoie la théoricienne Monique Wittig. Diplômée en Lettres, Antoinette Fouque a travaillé dans l'enseignement.

La vice-présidence de la commission des droits de la femme revient à Antoinette Fouque au parlement européen. Plus que jamais active, l'AFD fondée par la militante se positionne à gauche. Durant le bicentenaire de la déclaration des droits de l’homme, en 1989, Antoinette Fouque crée l'AFD ou Alliance des Femmes pour la Démocratie. L’Alliance des Femmes pour la Démocratie lutte dans le but d'endiguer la poussée de tous les extrémismes, car en 2015, les droits des femmes sont toujours en danger.

Sa société d'édition donne l'opportunité à Antoinette Fouque de mettre en avant l'élan littéraire des femmes. L'ensemble de la littérature féminine de l’époque est proposée dans sa première librairie à Saint-Germain-des-Prés. C'est en coudoyant les milieux intellectuels que, Antoinette Fouque a pu voir combien les femmes tiennent une place mineure dans le monde de l’édition. Cette femme de lettres lance sa propre société d'édition, Les Editions des femmes dès 1973. Les Librairies des femmes voient le jour au même moment.