VIDEOS. Mort d'Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF - La Parisienne

VIDEOS. Mort d'Antoinette Fouque, cofondatrice du MLF - La Parisienne

En 2013, elle est à l'initiative du livre "Le dictionnaire universelle des créatrices", qui met en lumière quarante siècles de création des femmes à travers le monde. Evidemment, Antoinette Fouque (Leparisien) a participé à différents livres collectifs et à de multiples débats. Dans les pages de 3 essais, Antoinette Fouque explique la féminologie.

Antoinette Fouque, du MLF à l’Alliance des femmes pour la démocratie

En 1989, à son retour en France, Antoinette Fouque crée une nouvelle structure l'Alliance des femmes pour la démocratie. C'est elle qui crée le Mouvement de Libération des Femmes avec l'appui de différentes militantes. Le MLF a été fondé dans le but de parer tout détournement par les partis. Antoinette Fouque s'éloigne du MLF lorsqu'elle s'envole pour les USA au début de la décennie 80. Le MLF, à ce moment sujet de luttes intestines, a de moins en moins de militantes.

Antoinette Fouque, une militante de tous les combats

Récompensée par les plus prestigieuses décorations du pays, elle s’éteint à Paris au début de l'année 2014. Toutes les luttes ont reçu le soutien d'Antoinette Fouque. Antoinette Fouque s’engage notamment avec Aung San Suu Kyi face à la dictature au Myanmar.

C’est au début de la décennie 70 qu’Antoinette Fouque mène des débats sur la sexualité féminine sous la houlette de la psychanalyste Luce Irigaray. Après des études supérieures en Lettres, la jeune femme a travaillé dans l'enseignement. Avec son directeur de thèse Roland Barthes, Antoinette Fouque prépare un DEA. A cette époque, elle fréquente la romancière Monique Wittig.